Nombre de visiteurs

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui29
mod_vvisit_counterHier87
mod_vvisit_counterCette semaine638
mod_vvisit_counterLa semaine dernière1073
mod_vvisit_counterCe mois2983
mod_vvisit_counterLe mois dernier4718
mod_vvisit_counterTotal572568
Avoir un chien et un chat à la maison

Une cohabitation entre chien et chat paisible et harmonieuse, une mission impossible  ? La croyance populaire veut que chiens et chats soient les meilleurs ennemis du monde. Mais c'est loin d'être vrai ! De belles amitiés entre matous et toutous nous le prouvent tous les jours !


Coups de pattes, coups de crocs, coups de griffes… C’est ainsi que l’on s’entend comme chien et chat, selon l’expression consacrée. Mais dans les rapports entre chien et chat, tout ne va pas toujours aussi mal, bien au contraire !

C’est souvent le maître qui fait la pluie et le beau temps…

Passé le cap de la première rencontre, qui équivaut souvent à un dialogue de sourds, nos 4 pattes baissent les armes et peuvent parfaitement faire ami-ami.

 

Le temps des malentendus chez le chien et chat

C’est en effet le premier face à face qui correspond au moment le plus épineux. Ces deux caractères si différents, indépendant chez le chat, grégaire et discipliné chez le chien, sont confrontés à une réelle incommunicabilité.

Nos compagnons n’ont pas le même langage et leurs codes, étant intraspécifiques, ne fonctionnent pas. Quand le chat lève la patte, il menace son partenaire de prendre un coup de griffe, tandis que le chien croit à une invitation au jeu…

 


L’évolution de la situation peut-être préoccupante dans certains cas. Lorsque la chatte vient d’avoir des petits, elle demeure agressive. Si le chat est âgé et malade, il se réfugie dans la solitude, évitant les parties de jeux aussi déplaisantes qu’épuisantes. Enfin, si minet habite avec une personne seule, il est devenu si exclusif et possessif qu’il répugne à la vie à trois.

 

 

La cohabitation chien et chat : une question de territoire

La notion de territoire influence également les relations chien et chat. La situation est délicate si le matou est arrivé dans la maison en premier.

Vexé par cette violation de domaine, le chat feule, griffe, dos arqué, poil hérissé, se faisant plus gros qu’il n’est pour intimider l’autre !

L’atmosphère est plus sereine si le chien est le premier des lieux depuis toujours. Il accepte bien l’intrus, malgré son vif attachement au territoire. il a acquis cette tolérance dès la socialisation, période pendant laquelle il doit côtoyer des personnes étrangères et accepter une autre espèce que la sienne.

Il agit alors en imitant sa mère ou bien parce que son maître l’éduque et le civilise.

 

 

Des races de chiens plus prédisposées à la cohabitation avec les chats


La meilleure cohabitation entre le chat et le chien est en outre souvent liée à la race du chien. Parmi les plus félinophiles des canidés, citons le Caniche, le Berger Allemand, qui ont un tempérament sociable, le Bouledogue, le Carlin, le Whippet et autres Lévriers, très indépendants, les chiens de berger, le Terre-Neuve, réputés pour leur instinct protecteur…

En revanche, les présentations sont à éviter entre chats et terriers comme le Jack Russell… Ces derniers courent autant après les félins qu’après les rongeurs. Certains chats sont prédisposés à partager une vie de chien, ex : le gouttière, l’européen, le Chartreux

 

3 astuces pour améliorer la cohabitation entre le chien et le chat


1 - Soignez les présentations

Certaines précautions sont à prendre, à commencer par les présentations. Pas question de tourner le dos aux deux compères pour les laisser se regarder en chiens de faïence !

Cela tournerait vite au combat. Evitez à tout moment de faire des jaloux entre chien et chat. L’un et l’autre sont d’une susceptibilité à fleur de peau et ne supportent pas la moindre injustice.

Vous caressez l’un ? Dorlotez l’autre. Attention à ne pas privilégier le nouveau venu ! L’ancien se sent vite délaissé et exclu. Même si le premier a besoin  de tendresse pour s’adapter, agissez en secret pour préserver le second.

 


2 - Respectez les coins repas

Pour améliorer la cohabitation chien et chat, il est essentiel de respecter les points stratégiques : c’est à dire les coins repas. A chacun son assiette, et pour les repos, c’est exactement le même principe, à chacun sa corbeille ou panier.

 

 

3 - Une cohabitation sous le signe de l'entente (et des bêtises)

Une fois le territoire délimité, l’entente s’instaure entre les deux espèces. On retrouve alors chien et chat dans les pattes l’un de l’autre, le poil tout mouillé d’une séance de toilettage mutuelle  ou bien encore haletants après une course d’enfer.

Lorsqu’ils s’entendent comme larrons en foire, les bêtises sont au programme. Pantoufles en lambeaux, vases en morceaux…La série est longue. L’union est si parfaite que, le mimétisme aidant, on ne sait plus toujours qui est le chien, qui est le chat !

Je vous conseille enfin de les élever ensemble. Elever un chaton et un chiot ensemble ou bien amener au même moment à la maison un chat et un chien plus âgés et sans doute la solution la plus facile pour vous.


Encore faut-il être disponible dès l’arrivée de ces deux espiègles pour les surveiller assidûment. Puis ils s’assagissent et bien heureux font la paire !